Semez du trèfle !

En décembre dernier, je vous proposais une recette de biscuits au miel. J’en profitais pour vous raconter que ce dernier provenait de la ruche Lucine, que je parraine. Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un autre coup de main que nous pouvons donner aux abeilles. Il ne s’agit pas de celles qui vivent en ruche, mais de celles qui vadrouillent en solitaire. Il parait qu’elles raffolent du trèfle. Et si on les aidait à en trouver partout sur leur chemin ? C’est Natur Miel qui en a eu l’idée, en lançant l’opération « graines de trèfle ».

Le principe ?

Il vous suffit de leur envoyer une enveloppe timbrée et dès la prochaine saint Patrick, vous recevrez les fameuses graines !

Tentés par l’aventure ? Par ici !

trefle.png

ça commence par…

Cette année, sous le sapin, il y avait parmi les paquets « ça commence par moi », de Julien Vidal. J’ai tout d’abord découvert son blog, sur lequel il répertorie les 365 actions qu’il a mises en place pendant un an afin de réduire son empreinte écologique.

Le livre en lui-même ?

Il y présente ses éco-gestes, bien sûr, qui vont de comment modifier ses habitudes alimentaires à par quels moyens se tenir informé autrement de l’actualité, en passant par des adresses à découvrir et bien plus encore. Mais surtout, Julien y parle de ses doutes, de ses interrogations que vous vous êtes peut-être vous aussi posées, raconte ses pas en arrière (scène des sushis) ainsi que ses victoires. Cela donne un côté rassurant, on se dit qu’après tout l’important n’est pas de tout faire à la perfection mais d’avancer, et je trouve cela motivant ! Il y met également une touche d’humour, je pense notamment à lorsqu’il parle de la vie d’un vêtement que nous avons tous dans nos placards et qu’il surnomme le « globe-trotter bleu schtroumpf » : que j’ai ri !

On y trouve également de nombreuses références à des ouvrages et sites internet pour aller plus loin, des citations d’auteurs, des proverbes. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé celle-ci, tirée du « grand écart » de Jean Cocteau : « la carte de notre vie est pliée de telle sorte que nous ne voyons pas une seule grande route qui la traverse, mais au fur et à mesure qu’elle s’ouvre, toujours une petite route neuve ».

Aucun doute, « ça commence par moi » fait partie de mes lectures de colibri préférées !

Et vous, laquelle est-ce ?

ccpm

 

invention du mois n° 5

Après une petite pause de fin d’année, l’invention du mois est de retour, prenons la route vers le sud. Après les Can’ivors, je vous propose de découvrir une autre invention de la ville rose. Créée par Green Gen Technologies, elle consiste à utiliser le lin, une plante qui pousse plutôt bien par chez nous. Pour le côté « made in France », c’est plutôt pas mal, non ? De plus, le lin a comme particularité d’être résistant et léger. L’idée est donc d’en fabriquer des bouteilles ! Il reste encore un léger film plastique à supprimer, mais l’entreprise y travaille. Personnellement, je me vois bien à l’avenir remplacer mes boites en plastique par des boites en fibres de lin, lorsque je fais mes courses en vrac. Je sais, il en existe en verre, mais mine de rien cela pèse dans la charrette. Voilà une alternative qui me plait d’avance, pas vous ?

lin

C’est janvier, j’ouvre le bal avec…

En ce début 2019, retour en musique sur l’année qui vient de s’écouler ! Quel aura été votre coup de cœur ?

Une « touche d’optimisme »  et sa chanson engagée, ou une version plus légère avec le « trottoir d’en face » ? A moins que vous n’ayez préféré reprendre des standards avec les « fouteurs de joie » ou encore « fretswing » ? Fouler la piste avec des « souliers rouges » ? Il y avait également ce voyage lointain avec « la mal coiffée » et cette vadrouille originale avec « piano du lac ».

Personnellement, mon cœur balance…

Allez, je choisis une touche d’optimisme. C’est d’ailleurs ce que je vous souhaite pour 2019. Très belle année à vous !

coeur-zic

Biscuits au miel

gateau.jpg

L’an dernier, je me suis lancée dans une jolie aventure : le parrainage d’abeilles ! Mine de rien, elles ont bien besoin d’un coup de main ces petites bêtes. Elles permettent la reproduction de 80 % des espèces végétales, tout de même. Le parrainage via « un toit pour les abeilles » permet de participer à leur sauvegarde et au développement des colonies, chez nous ! En échange, on reçoit quelques pots.

C’est ainsi que ce mois-ci, j’ai reçu du miel en provenance de la ruche Lucine : c’est là que vivent mes petites abeilles. Récolté par Grégoire, sur Lavaur en Haute-Garonne, ce miel est un régal, avec son petit côté crémeux qui enchante les papilles. Cela m’a donné envie d’en utiliser pour faire des gâteaux. Je me suis inspirée d’une recette proposée par Jenna sur son blog, «  bistrot de Jenna ». La voici !

 Travaillez du bout des doigts le beurre (100grammes) ramolli avec le sucre glace (90 grammes) ajouté petit à petit. Mélangez ensuite avec une spatule 1 jaune d’œuf.

Puis ajoutez la farine (160 grammes) avec 1 cuillère à café de bicarbonate. Ensuite, mettez 2 cuillères à soupe de miel, finissez par travailler la pâte à la main.

Formez des boules légèrement aplaties et posez-les sur une plaque allant au four.

Enfournez dans un four chaud pendant 20 minutes à 150°C.

Pour la déco, vous pouvez saupoudrer de sucre glace si vous le souhaitez.

  Régalez-vous, et passez de belles fêtes !

L’affaire du siècle !

Quand j’ai fait cette découverte là sur Positivr, il fallait vite que je la partage avec d’autres colibris!

Saviez-vous qu’à travers le monde, des citoyens ont saisi la justice pour inaction face au changement climatique ? Aux Pays-Bas, en Colombie, au Pakistan, et ça a marché ! Alors, pourquoi pas en France après tout ?

C’est pour cette raison que quatre associations ont lancé l’affaire du siècle. Comme elles le disent si bien : « les changements climatiques sont là […], les Etats et les acteurs économiques restent sourds aux innombrables cris d’alarme des plus fragiles, des scientifiques, des associations ».

Envie vous aussi de faire votre part et de soutenir l’opération ?

C’est par là !

https://laffairedusiecle.net/

cropped-colibris

 

 

Sur un marché de Noël

Ah, les marchés de Noël… Vous savez ce qui m’y plait le plus ? C’est qu’on peut y  rencontrer des artisans qui sont près de chez nous, découvrir les produits et objets qu’ils réalisent. Le week-end dernier, j’étais à celui situé sur les collines de Sion, à quelques dizaines de kilomètres de Nancy. Il y en avait des merveilles ! Mais j’ai surtout été attirée par un stand, celui d’Antoine Malot, facteurs d’instruments traditionnels. Il y proposait des kalimba, connaissez-vous ? Originaire d’Afrique, c’est un instrument à percussions, avec des lamelles fixées d’un côté sur une petite caisse en bois. Antoine les réalise dans un petit atelier de Meurthe et Moselle, l’atelier Malopelli et les confie comme il me l’a expliqué à une amie pour les dessins peints dessus. Je n’ai pas pu résister à cette kalimba peinte en noir et blanc.
Pas besoin d’être forcément musicien pour en jouer, il suffit de laisser libre cours à son
imagination et de se laisser emporter par ce son qui fait voyager. A l’approche de Noël,
pourquoi ne pas accompagner quelques contes à la kalimba ? Car après tout, cet instrument est utilisé depuis la nuit des temps pour raconter des histoires…
kalimba

C’est décembre, j’ouvre le bal avec…

A l’approche des fêtes, je glisse sous le sapin de « colibris et compagnie » un paquet pas tout à fait comme les autres : il contient du Yapadam et du Caribou volant ! Intriguant, non ?

En tout cas, j’aime beaucoup ce duo d’artistes écolos,qui propose, comme ils le disent eux-mêmes, de la chanson biologique.

En chanson, avec une guitare, un violon et une flûte, ils nous disent « rêver d’un monde meilleur ».  Je vous laisse en leur compagnie, belle écoute à vous !

 

 

Que fait-on avec du marc de café ?

Vous souvenez-vous de Kaffeeform ? Je parlais il y a quelques temps de cette entreprise, qui a eu l’idée d’utiliser du marc de café afin d’en faire… des tasses à café ! Ces dernières iraient à merveille dans la cuisine de cette maison, pour l’instant unique au monde. Réalisée par un café spécialisé dans les Donuts, elle pourrait bien donner des idées pour les maisons de demain. Elle est en effet réalisée en bois/acier de récupération, avec un résultat plutôt sympathique ! Quel rapport avec le café, me direz-vous ? Et bien, cette maison sent bon le café, et pour cause : elle est chauffée au marc. A l’heure où nous devons trouver de nouvelles énergies, tout comme réduire nos déchets, je trouve cette idée plutôt intéressante. Pas vous ?

marc.png

Invention du mois n° 4

Je continue sur ma lancée de la lutte contre le gaspillage alimentaire, en vous parlant d’une plate-forme trouvée sur Positivr, nommée Pagachey.

Vous avez un peu trop profité des dernières promos  ? Tout le monde s’est donné le mot pour vous offrir des chocolats ?

Plutôt que de jeter tous ces trésors, si vous faisiez un tour sur Pagachey ?

Il y en a pour tous les goûts, on peut même découvrir des spécialités culinaires exotiques 🙂

Les annonces sont limitées à trois jours, renouvelables selon les produits, tout est pensé pour éviter les mauvaises surprises !

Et puis, si vous avez l’âme d’un cuistot, vous pouvez même a priori proposer de bons petits plats, j’ai vu passer des lasagnes maison 🙂

Bonne visite à vous sur ce « BonCoin culinaire » !

images.jpg