Courrier des bonnes nouvelles n° 4

Notre cher Irbi est de retour ! Souvenez-vous, il nous avait emmenés à la découverte du Cambodge ainsi que du côté de Nantes.

Vous savez, ce qui le fait tourbillonner de joie dans les airs, ce sont toutes ces bonnes initiatives mises en place pour éviter que tous ces plastiques n’arrivent dans les océans. Il a d’ailleurs adoré son séjour  aux Pays-Bas. Là-bas, on peut faire une croisière sur le canal, au rythme de la pêche au plastique, ou encore utiliser une monnaie locale, le « Wilde Munt », fabriquée à partir de déchets plastiques, et plus encore !

Il s’est également posé à Vanuatu : joli non, n’est-ce pas ? Situé en mer de Corail, cet archipel lance pour la fin de l’année la mode des bébés sans couches ! (jetables, bien sûr).  De bonnes idées, non ?

A bientôt pour un nouveau courrier des bonnes nouvelles !

 

cropped-colibris

 

Le ciel est saumon : t’as-tu toute ?

(C’est mars, j’ouvre le bal avec…)

Ce titre vous surprend ? Les airs qui vont suivre risquent d’en faire tout autant ! Je vous propose, en ce début de Mars, de voyager avec Benoît Paradis Trio et son dernier album, « quintessence  du cool ». Entrez dans la danse avec une ballade pianistique, sur laquelle de jolies mots un brin poètes viennent se poser en compagnie d’un archet. Ca donne envie de méditer … Et zou, on enchaine avec « t’as-tu toute ? », un air légèrement déjanté  qui donne du peps ! Venu tout droit du Québec,  ce groupe propose une musique qui sort vraiment des sentiers battus. Je vous laisse en leur compagnie, belle écoute à vous !

 

 

Vous prendrez bien un peu de guacamole ?

Vous l’aurez deviné, je vais aujourd’hui vous parler d’avocats comme étant l’invention du mois de février. Ah, ce fruit, depuis que j’ai goûté au sandwich mexicain à base d’avocats, j’en suis fan ! Dernièrement, j’ai d’ailleurs testé le guacamole avec une touche de coriandre et de curry : un régal . Essayez et dites-moi en des nouvelles ! Mais revenons-en à nos moutons. Ce n’est pas de sa chair tendre dont je voudrais vous parler mais de son noyau. L’entreprise mexicaine Biofase a eu l’idée de récupérer la partie de ce fruit qui en tant normal finit incinérée. Transformé ensuite en résine, le noyau permet de fabriquer des pailles et des couverts jetables. En voilà une belle façon de donner une seconde vie à un noyau, non ?

avocat

 

Questionnaire sur les monnaies locales

Cette semaine, j’ai un petit questionnaire pour vous ! L’assemblée générale du florain approchant (le 3 mars prochain), ça me donne envie d’avoir votre opinion sur le sujet. Le florain ? Je vous en avais déjà touché deux mots en septembre dernier, alors qu’on s’apprêtait à Nancy à souffler sa première bougie 🙂

Voici donc mes petites questions, je vous invite à y répondre en commentaires et à y ajouter vos propres questions si le cœur vous en dit, j’y répondrai avec plaisir !

1/ Que savez-vous sur les monnaies locales ?

2/ A quoi servent-elles, selon vous ?

3/ Yen a-t-il une près de chez vous ? Si oui, laquelle ? L’utilisez-vous ?

4/ Comment en avez-vous entendu parler ?

5/ Selon vous, qu’est-ce qui permettrait de dynamiser la monnaie locale ?

6/ A quels lieux fréquentés pensez-vous pour afficher une communication sur le florain, ou autre monnaie locale si vous habitez plus loin ?

7/ Quels types de boutiques/services vous manque-t-il pour dépenser davantage de florains ?

8/ Il y a bien une monnaie locale près de chez vous, mais vous hésitez à sauter le pas : quelles en sont les raisons ?

Merci pour vos réponses, à bientôt sur colibris et compagnie !

monnaie-locale

Un mail écolo

Quand j’ai découvert dans l’un des derniers articles de « ça commence par moi » qu’une entreprise française avait lancé la messagerie écolo, pensez bien que je suis vite allée y jeter un coup d’œil ! Il s’agit de Lilo, que vous connaissez déjà peut-être pour son moteur de recherche. Maintenant, il y a la messagerie Lilo !

On peut bien entendu continuer à transformer des gouttes d’eau en argent pour soutenir des projets sociaux et environnementaux, via la barre de recherche installée dans notre boite de réception. Mais surtout, on peut connaître son score en CO2, calculé selon l’espace utilisé et veiller à le faire diminuer. Et si vous aimez transmettre des photos, bonne nouvelle, vous pourrez par mail les envoyer par centaines. Le côté écolo ? Le téléchargement fonctionne localement, et la consommation de CO2 va decrescendo !

Moi, j’aime beaucoup le concept, j’ai changé d’adresse 

Et vous, ça vous tente ?

lilo

Semez du trèfle !

En décembre dernier, je vous proposais une recette de biscuits au miel. J’en profitais pour vous raconter que ce dernier provenait de la ruche Lucine, que je parraine. Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un autre coup de main que nous pouvons donner aux abeilles. Il ne s’agit pas de celles qui vivent en ruche, mais de celles qui vadrouillent en solitaire. Il parait qu’elles raffolent du trèfle. Et si on les aidait à en trouver partout sur leur chemin ? C’est Natur Miel qui en a eu l’idée, en lançant l’opération « graines de trèfle ».

Le principe ?

Il vous suffit de leur envoyer une enveloppe timbrée et dès la prochaine saint Patrick, vous recevrez les fameuses graines !

Tentés par l’aventure ? Par ici !

trefle.png

ça commence par…

Cette année, sous le sapin, il y avait parmi les paquets « ça commence par moi », de Julien Vidal. J’ai tout d’abord découvert son blog, sur lequel il répertorie les 365 actions qu’il a mises en place pendant un an afin de réduire son empreinte écologique.

Le livre en lui-même ?

Il y présente ses éco-gestes, bien sûr, qui vont de comment modifier ses habitudes alimentaires à par quels moyens se tenir informé autrement de l’actualité, en passant par des adresses à découvrir et bien plus encore. Mais surtout, Julien y parle de ses doutes, de ses interrogations que vous vous êtes peut-être vous aussi posées, raconte ses pas en arrière (scène des sushis) ainsi que ses victoires. Cela donne un côté rassurant, on se dit qu’après tout l’important n’est pas de tout faire à la perfection mais d’avancer, et je trouve cela motivant ! Il y met également une touche d’humour, je pense notamment à lorsqu’il parle de la vie d’un vêtement que nous avons tous dans nos placards et qu’il surnomme le « globe-trotter bleu schtroumpf » : que j’ai ri !

On y trouve également de nombreuses références à des ouvrages et sites internet pour aller plus loin, des citations d’auteurs, des proverbes. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé celle-ci, tirée du « grand écart » de Jean Cocteau : « la carte de notre vie est pliée de telle sorte que nous ne voyons pas une seule grande route qui la traverse, mais au fur et à mesure qu’elle s’ouvre, toujours une petite route neuve ».

Aucun doute, « ça commence par moi » fait partie de mes lectures de colibri préférées !

Et vous, laquelle est-ce ?

ccpm

 

invention du mois n° 5

Après une petite pause de fin d’année, l’invention du mois est de retour, prenons la route vers le sud. Après les Can’ivors, je vous propose de découvrir une autre invention de la ville rose. Créée par Green Gen Technologies, elle consiste à utiliser le lin, une plante qui pousse plutôt bien par chez nous. Pour le côté « made in France », c’est plutôt pas mal, non ? De plus, le lin a comme particularité d’être résistant et léger. L’idée est donc d’en fabriquer des bouteilles ! Il reste encore un léger film plastique à supprimer, mais l’entreprise y travaille. Personnellement, je me vois bien à l’avenir remplacer mes boites en plastique par des boites en fibres de lin, lorsque je fais mes courses en vrac. Je sais, il en existe en verre, mais mine de rien cela pèse dans la charrette. Voilà une alternative qui me plait d’avance, pas vous ?

lin

C’est janvier, j’ouvre le bal avec…

En ce début 2019, retour en musique sur l’année qui vient de s’écouler ! Quel aura été votre coup de cœur ?

Une « touche d’optimisme »  et sa chanson engagée, ou une version plus légère avec le « trottoir d’en face » ? A moins que vous n’ayez préféré reprendre des standards avec les « fouteurs de joie » ou encore « fretswing » ? Fouler la piste avec des « souliers rouges » ? Il y avait également ce voyage lointain avec « la mal coiffée » et cette vadrouille originale avec « piano du lac ».

Personnellement, mon cœur balance…

Allez, je choisis une touche d’optimisme. C’est d’ailleurs ce que je vous souhaite pour 2019. Très belle année à vous !

coeur-zic